Association « SEPas Impossible » au Trail de l’Ile Rouge 

17 au 31 mai 2019 à Madagascar

 

 

  1. Cécile

Cécile Monod, 47 ans, je vis en France, plus précisément à Annecy en Haute-Savoie. Je me suis remise au sport il y a 3 ans environ un peu par hasard. Toute ma jeunesse, j’ai pratiqué le foot, le vélo avec l’un de mes frères Nicolas, la natation et la course à pied en solitaire. L’envie de chausser les baskets était latente et attendait juste la bonne occasion de s’exprimer à nouveau.

Quand les médecins ont diagnostiqué une Sclérose En Plaques (SEP) chez Nicolas, ils lui ont conseillé d’arrêter le sport et de se ménager. Prise par mes études, puis ma vie de famille et très touchée par la maladie de mon frère, j’ai peu à peu rangé les baskets.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
2. Création de l’association

En 2014, j’ai créé l’association SEPas Impossible pour soutenir les malades de la SEP et convaincre les pouvoirs publics de créer un établissement médicalisé pour accueillir à temps plein les malades porteurs d’un handicap lourd nécessitant une prise en charge spécifique. La SEP est une maladie du système nerveux central qui peut entraîner un handicap physique irréversible, des troubles cognitifs et dont les symptômes sont très difficiles à vivre au quotidien tant pour le malade que son entourage. La SEP est la 1ère cause de handicap non traumatique chez les jeunes, environ 100 000 personnes sont atteintes en France et 2 500 000 dans le monde.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
3. Présentation de l’association

Notre association communique beaucoup sur la maladie à travers le sport. Environ 100 ambassadeurs sportifs portent nos couleurs sur des courses très variées, dans des disciplines différentes, chacun a son niveau pour sortir la maladie de l’ombre et les malades de leur isolement. C’est dans ce contexte que je me suis remise au sport. Un dossard sur le 10 km d’Annecy, puis quelques triathlons courte distance, un semi-marathon et depuis cette année du trail pour allier le plaisir de la course et l’amour de la nature. En mars 2018, j’ai participé au Raid Amazones au Cambodge. Une vraie découverte ! Des épreuves sportives qui m’ont appris à mieux me connaître, couplées à une immersion dans un pays inconnu, à la rencontre des habitants, de leur mode de vie dans un paysage magnifique. Le Trail de l’Ile Rouge est pour moi de la même trempe. Un moyen de faire du sport autrement, avec de nouveaux compagnons de course et de nouvelles émotions. Comme au Raid Amazones, je porterai les couleurs de SEPas Impossible. Les malades pourront ainsi découvrir Madagascar à distance et partager mon aventure.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
4. Un engagement

Je pratique le sport un peu par goût de l’effort et surtout par les valeurs qu’il véhicule. Le sport utile qui se partage. Je ne suis pas attachée au chrono ou à la performance, ce qui m’importe c’est d’aller au bout, sans me blesser, en prenant du plaisir et en le transmettant. Je m’entraîne au minimum 3 fois par semaine, je souhaite arriver à Madagascar le mieux préparée possible pour profiter pleinement de tous les instants et pouvoir en faire profiter les malades.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
5. Le Trail de l’Ile Rouge à Madagascar : du 17 au 31 mai 2019

Le Trail de l’Ile Rouge, trail solidaire, réunit toutes les conditions pour que cette aventure soit une belle tranche de vie. Je suis très fière de porter les couleurs de SEPas Impossible. Aux côtés de Nicolas, je côtoie la SEP depuis plus de 25 ans, cette maladie fait partie de ma vie et a participé à ce que je suis. Je suis aussi très fière de courir pour les malades qui luttent chaque jour, qui se dépassent et nous donnent une sacrée leçon de vie.

Cécile

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Liens de l’association :

– Page Facebook : https://www.facebook.com/sepasimpossible/

– Site internet : https://www.sepasimpossible.com/