MahayExpédition et Akany Avoko

 
 
 

Le tourisme = vecteur de développement

 

 
 


 

Action solidaire


Échanges et Partages

Comme chaque mois tout au long de l’année, l’équipe de MahayExpédition se déplace à la rencontre de ses partenaires associatifs ou ONG. Cette fois-ci, nous étions chez Akany Avoko, dans le but de leur offrir des kits scolaires, des livres éducatifs pour enfants, des vêtements et chaussures ainsi que de très belles revues sur Madagascar. L’ensemble de ces effets proviennent des dons de nos voyageurs que nous orientons vers les besoins de nos partenaires locaux.

 


Solutions durables


Les serviettes hygiéniques


Séquence vidéo

   
La confection de serviettes hygiéniques réutilisables fait partie des activités proposées par le centre de réinsertion des jeunes Akany Avoko.

 


Énergie renouvelable


Le bio gaz

   
Le biogaz est comptabilisé parmi les énergies renouvelables car il est issu de déchets organiques qui ne seraient pas valorisés par ailleurs. Au sein de l’association Akany Avoko, le digesteur et la méthanisation qui s’en suit permet la production de gaz nécessaire à la cuisine du centre et des 150 personnes.

 


Permaculture


L’agriculture urbaine


Une nouvelle fois, les responsables d’Akany Avoko nous démontrent que de nombreuses méthodes existent afin de pouvoir subvenir à ses besoins. Ces sac de riz, composés de compost, de cailloux et de sable permettent la production de salades biologiques destinées à la cantine du centre.



L’insertion sociale


La broderie

L’ensemble de ces jeunes filles recueillies chez Akany Avoko sont scolarisées et formées dans de nombreux domaines dont la couture et la broderie. En compagnie d’une formatrice, ces jeunes femmes pourront ainsi développer des Activités Génératrices de Revenus (A.G.R) lorsqu’elles quitteront le centre.

 

 


En savoir plus ? cliquez sur ce lien

Les potentiels touristiques du continent africain

L’Afrique n’a rien à envier aux autres continents du globe en matière de tourisme, car il abrite sur son territoire plusieurs destinations de renom dans ce domaine, pour ne citer que la Tanzanie, le Kenya, l’Afrique du Sud ou encore Madagascar. Tous ces pays ont leur charme et leurs attraits qui méritent d’être découverts au moins une fois dans la vie.

La Tanzanie et le Kenya, des endroits de choix pour observer des animaux en liberté

Pour votre premier séjour en Afrique, faites comme la majorité des routards n’ayant jamais foulé leur pied sur ce continent. Ces aventuriers ne pensent qu’à une chose, effectuer un safari au milieu de la brousse. Pour votre information, plusieurs réserves abritant plusieurs sortes de mammifères sont localisées en Tanzanie et au Kenya. Si vous aimez les grands espaces, le parc national de Serengeti en Tanzanie constitue un lieu d’exception pour observer les animaux dans leur environnement naturel. Cette aire protégée est surtout célèbre pour la migration annuelle des gnous et des zèbres qui se déroule entre avril et juin. Elle se situe au nord du pays et s’étend sur environ 14 760 km². Lors de vos aventures au cœur du site, vous aurez l’occasion d’apercevoir des lions, des gazelles de Thomson, des bubales, éléphants, des rhinocéros, des girafes, etc. Par ailleurs, en allant au Kenya, vous aurez la chance de croiser la plupart de ces espèces dans les réserves du pays comme le Masai Mara ou encore le Tsavo.

L’Afrique du Sud, une destination appréciée des amateurs de sports extrêmes

Des aventures sur le continent africain ne se limitent pas seulement à un séjour à Kenya et Tanzanie sous le thème du safari. En effet, d’autres activités vous attendent dans cette région du globe. L’Afrique du Sud, par exemple, séduit particulièrement les sportifs de l’extrême. Plusieurs adresses sont à retenir si vous comptez faire monter votre taux d’adrénaline durant un voyage en Afrique du Sud. Parmi elles, il y a, entre autres le pont de Bloukrans qui est située sur la route des jardins, dans la province du Cap-Occidental. Cette structure en béton se dresse à plus de 200 m de haut. De nombreux touristes y viennent pour se faire la frayeur de leur vie en sautant du haut de ce viaduc. Ils sont retenus par une longue corde élastique. Il est à noter que cette attraction est faisable toute l’année à condition que la météo soit bonne.

Nosy-Be, une île malgache pleine d’exotisme

Madagascar fait partie des contrées membres de l’Union africaine qui attire des milliers de vacanciers sur son territoire presque tous les ans. Nosy-Be, une île du pays séduit particulièrement les globe-trotters. Ce petit havre paradisiaque est situé dans le nord-ouest du territoire, dans le canal du Mozambique. Les plages comme la mer y sont magnifiques. Par ailleurs, il existe plusieurs moyens de locomotion pour explorer l’île, mais le plus pratique est le quad. Des agences de tourisme proposent ce type de véhicule en location. D’autres attractions sont aussi faisables à Nosy Be, pour ne citer que le snorkeling, le kitesurf ou encore la balade en catamaran.

Association Razanamanga Madagascar

 

LOGO RAZANAMANGA 2016 - copie

 

  1. Présentation

 
Fiadana Madagascar MahayExpéditionCette petite association familiale créée à la fin des années 90 a pour but de venir en aide à des cousins restés sur la grande Ile après l’indépendance de MADAGASCAR.

17 ans plus tard, le développement local de ces villages reculés situés dans l’Est de l’Ile Rouge est dû, en partie, à l’abnégation et au travail des bénévoles.

 

Deux autres associations viennent prêter mains fortes à leurs projets dans les domaines sanitaires et adduction d’eau.

Le but n’est pas de se substituer aux villageois mais au contraire de les aider à accéder à l’autonomisation. Répondant à leurs demandes « raisonnables », l’association Amicale Razanamanga met en place avec eux un plan d’action visant à répartir la part de chacun. Dans la majorité des cas, elle leur demande de s’engager à fournir la main-d’œuvre pour la réalisation des objectifs sous la direction d’un maître d’œuvre local. Les associations financent les coûts des travaux.

Selon les réalisations, Razanamanga leur propose de suivre une formation dans le but de créer des comités pour assurer la pérennisation des réalisations effectuées.

2. Exemples de réalisations

  • Accès à l’eau

 
Puits association Razanamanga MadagascarQuatorze puits et une adduction d’eau par gravitation et bornes fontaines ont été construits.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

  • Amélioration des conditions de vie

 
Barrage Fiadanana Madagascar MahayExpéditionUne grande case en dur pour accueillir les villageois en cas de cyclone ainsi que sept ponts et un barrage ont également été construits ou reconstruits. Deux écoles ont été reconstruites également dans le cadre de ces projets d’aide à la scolarisation.
 
Un camion de lutte incendie a été acheminé depuis la France pour la commune de Mananjary (côte Est) et une équipe de pompiers a été formée.
 
 
 
 
 
 
 
 

  • Agriculture et élevage

 
Maraichage Madagascar MahayExpéditionDes cours ont été dispensés dans différents villages pour permettre aux villageois de diversifier leur culture. Des jardins solidaires ont été créés. Un conseiller agricole se déplace de village en village pour donner des conseils et concevoir avec eux ces jardins solidaires. Nous avons permis à des villages de se constituer un cheptel de Zébus (primordiale pour l’agriculture) ou alors de se lancer dans l’élevage de volaille.
 
 
 
 
 
 
 
 
 

  • Éducation

 
enfants de Madagascar MahayExpéditionL’association soutient plusieurs écoles et assure la scolarité de plusieurs dizaines d’enfants dans différents villages de la côte Est ou quartier d’Antananarivo.

Que ce soit par des actions pédagogiques, achats ou dons de matériel scolaire, d’équipement de sites scolaires, d’amélioration de structures existantes, prises en charges des frais de scolarités pour certains enfants ou étudiants désirant poursuivre des études supérieures, d’aides pour la survie d’un établissement scolaire accueillant près de deux cent élèves, nos actions dans ces domaines sont à la fois variées et ciblées. Notre volonté, est de pouvoir donner à de jeunes enfants l’opportunité de suivre une scolarisation dans de bonnes conditions et la possibilité d’un avenir meilleur que celui auquel ils sont prédestinés.
 
 
 

  • Santé

Depuis 2007, nous avons permis à plus d’une centaine de personnes d’avoir accès à des traitements divers. Allant de simples soins dentaires à des opérations chirurgicales complexes.
 
 
3. Éthique

Chaque année, des dizaines de bénévoles se rendent sur place pour y accomplir des actions dans les différents domaines cités plus haut. Chacun trouve sa place et agit en fonction de ses qualités et motivations. Nous nous efforçons de concevoir en amont les actions qui seront réalisées au cours de nos missions.

Nous ne perdons pas de vue que nous ne voulons pas nous substituer à eux mais qu’au contraire, nous souhaitons une participation active de leur part et nous nous efforçons de répondre à leurs demandes.
 
 
4. Voyages solidaires
 
Voyages solidaires Madagascar MahayExpéditionPartenaire de l’association Razanamanga, MahayExpédition® vous propose un séjour « l’Est solidaire malgache » qui vous permettra une immersion au sein du village de Fiadanana et des réalisations de l’association.

Une option « chantier solidaire » peut être ajoutée à ce séjour afin que nos voyageurs puissent aider les projets de l’association.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
5. Renseignements

 
 
6. Vidéo
 

La Namibie, un paradis pour les amateurs de safari

Namibie MahayExpéditionLa Namibie est un pays situé dans la partie sud-ouest de l’Afrique. Elle est une adresse de choix pour les aventuriers en quête d’évasion et de découverte. Elle regorge de sites remarquables qui feront le bonheur des adeptes de safari. Parmi les lieux à ne pas rater dans cette contrée, il y a le parc national de Mudumu. Cette zone protégée de 737 km² se trouve au nord de la Namibie. Elle est connue pour être l’une des pistes les plus empruntées par les grands herbivores qui partent du Botswana pour se rendre en Angola. Dans cette localité, les bourlingueurs pourront observer des éléphants, des chiens sauvages d’Afrique, des girafes, des léopards, des aigles serpentaires, des poissons-tigres et des crocodiles.

Le parc national de Bwabwata, un joyau de la Namibie

Le parc national de Bwabwata est un immanquable lors d’un séjour en Namibie. Cette aire de conservation de 6 100 km² se situe au nord-est du territoire namibien. Elle joue un rôle important dans la migration des animaux sauvages entre la Namibie, la Zambie, l’Angola et le Botswana. Dans cette étendue, les amoureux de la nature peuvent faire un safari en voiture tout-terrain. Cette activité donnera aux touristes la chance de prendre en photo diverses espèces de mammifères tels que le zèbre de Chapman, le sassabi, la panthère ou encore la hyène tachetée. Elle leur permettra également d’observer de nombreuses variétés de plantes comme l’Acacia erioloba, l’Hyphaene petersiana, le Dalbergia melanoxylon et le Diospyros mespiliformis. À titre d’information, ce site est peuplé par près de 5 500 personnes qui sont impliquées dans la protection de cet endroit.

Etosha, un sanctuaire sauvage de Namibie

Le parc national d’Etosha est un must lors d’un séjour Afrique. Cette réserve de plus de 22 000 km² se trouve dans la région du Kunene, dans le nord du pays. Elle est un véritable paradis pour les amateurs de safari en tous genres. En effet, cet endroit sert de refuge à 114 espèces de mammifères et 340 spécimens d’oiseaux. Ainsi, en explorant cette localité, les bourlingueurs auront la possibilité de voir des rhinocéros, des chacals à chabraque, des achétopses à flancs roux, des outardes kori ou encore des renards à oreilles de chauve-souris. De plus, les routards apercevront également des amphibiens, des insectes et des reptiles comme le Varanus albigularis, le Python natalensis et le Dendroaspis polylepis.

Le Namib-Naukluft, une merveille du territoire namibien

Le Namib-Naukluft est un grand parc de 49 768 km² se trouvant dans le sud-ouest du pays. Il est l’une des plus vastes réserves du monde. Dans cette étendue désertique, les vacanciers peuvent escalader des dunes de sable de près de 300 m. Ils pourront également photographier des restes d’arbre datant d’environ 500 ans. Par ailleurs, les amoureux de la nature ne manqueront pas d’admirer la faune de ce site. Malgré le climat, cet endroit abrite de nombreux animaux, à l’exemple des serpents, des geckos, des hyènes et des gemsboks. À titre d’information, les touristes peuvent visiter le Namib-Naukluft avec divers moyens de transport comme le quad, la montgolfière ou encore les voitures tout-terrain.

 

Un voyage au Vietnam à la découverte de la baie de Ha Long

La baie de Ha Long est une destination prisée par de nombreux visiteurs. Elle fait partie des plus extraordinaires sites naturels d’Asie de l’Est. Partir à la découverte de ce joyau du Vietnam est une aventure inoubliable à ne pas rater.

Une croisière au milieu d’un paysage époustouflant

La baie de Ha Long est un espace maritime composé de près de 1 969 îles et îlots rocheux. Elle se situe à seulement 40 km de la capitale Hanoï. Les touristes qui effectuent une croisière dans ce lieu mythique auront l’occasion d’admirer des splendides pics coiffés de végétations verdoyantes. Lors d’un circuit Vietnam, la jonque est l’embarcation qui vous sera proposée pendant une escapade en mer dans la baie de Ha Long. Il s’agit d’un navire traditionnel utilisé comme le moyen de transport en Extrême-Orient. Vous aurez le choix entre plusieurs catégories allant de la jonque standard à la jonque de luxe 5 étoiles. Toutes les cabines sont équipées de climatiseurs, d’eau chaude et des fournitures d’hygiène. À bord, des fruits de mer frais sont servis aux pour le plus grand plaisir des voyageurs.

Une visite de « la grotte des surprises »

Ce chef-d’œuvre de la nature est niché au centre de la baie de Ha Long, sur l’île de Bo Hon. Il constitue l’un des sites les plus visités du territoire. Ce labyrinthe est célèbre pour ses formations calcaires sculptées par l’érosion, ses splendides lacs, ses couloirs et ses 3 salles immenses, dont la plus grande pourrait accueillir jusqu’à 1000 visiteurs. Une fois à l’intérieur, vous aurez l’impression de vous plonger dans un univers mystique. En effet, ce cirque rocheux présente des images étonnantes comme celle en forme de tortue, près de la sortie. À l’extérieur, vous trouverez une plage de sable blanc et une mer émeraude, propice à la baignade. En outre, lors d’un circuit au Vietnam, profitez de votre séjour sur ce coin paradisiaque pour réaliser des pique-niques ou des excursions.

Des moments de détente sur l’île de Cat Ba

De nombreuses activités vous attendent à Cat Ba, la plus grande île de la région de Ha Long. Vous pouvez débuter l’aventure par une excursion en kayak sur une étendue d’eau calme, favorable à une expédition en toute quiétude dans un merveilleux paysage karstique. Ensuite, visitez les villages de pêcheurs flottants pour une expérience mémorable. Vous y trouverez un monde à part, où le mode de vie est basé sur l’élevage de fruits de mer comme le calamar, le crabe, le maquereau, etc. Pour finir en beauté la découverte de l’île durant votre circuit au Vietnam, misez pour des randonnées en vélo ou en scooter tout en profitant d’une vue panoramique sur le littoral. À noter que les bourlingueurs auront accès à des parcours uniques au milieu d’une nature luxuriante.

 

À la découverte des sites historiques du Pérou

Le Pérou est une destination de rêve pour les amateurs de culture et les aventuriers. Ce pays regorge de sites historiques remarquables qui méritent largement un détour lors d’un voyage en solo, en groupe ou en famille. L’un des lieux à ne pas manquer dans ce territoire est l’ancienne capitale de l’Empire inca, Cusco. Cette métropole, selon la légende, fut fondée par Manco Capac et Mama Ocllo, les enfants du dieu Inti. Elle est inscrite sur la liste du patrimoine de l’UNESCO. Dans cette municipalité, les bourlingueurs peuvent admirer le couvent Santo Domingo. Cet édifice a été érigé sur les ruines du Coricancha aussi connu sous le nom de Temple du Soleil. Ce dernier a été le sanctuaire le plus sacré du peuple inca. Les routards ont également la possibilité de voir la forteresse de Sacsayhuamán. Cette place forte a été construite au XVe siècle par le souverain Pachacutec. Elle est constituée d’énormes blocs de pierre. Elle accueille, chaque année, le festival de l’Inti Raymi.

Le Machu Picchu, une merveilleuse cité antique du Pérou

voyage PérouLe Machu Picchu est un ancien village inca situé entre les monts Huayna Picchu et Machu Picchu, à 2 438 m d’altitude. Il a été créé au XVe siècle par le roi Pachacutec. Ce complexe remarquable est un immanquable pendant un voyage sur mesure au Pérou. Il est l’une des nouvelles merveilles de la planète et est classé en tant que patrimoine mondial. Cette cité est divisée en deux zones bien distinctes. D’une part, il y a la section agricole. Elle abrite des magasins ainsi que des terrasses de culture destinées à la plantation de divers légumes et fruits. D’autre part, il y a le quartier urbain. Ce dernier a été le lieu de vie des habitants de cette citadelle. Elle contient des vestiges intéressants comme le Torréon, l’Intihuatana et le temple du Soleil. En plus d’observer ces attraits, les routards qui explorent le Machu Picchu ont la possibilité de voir la mystérieuse porte trouvée par l’ingénieur français David Crespy.
 
 
 
 
 
 
La vallée sacrée des Incas, un joyau touristique du Pérou

Voyage au MexiqueLa vallée sacrée des Incas est un endroit à ne pas rater pendant un voyage de découverte sur le territoire péruvien. Tout comme la péninsule du Yucatan, un must lors de circuits au Mexique, ce site abrite divers lieux remarquables qui valent le détour. Ollantaytambo, par exemple, est un immanquable de cette région. Cette forteresse a été construite pour sécuriser les routes conduisant à l’Anti Suyu et pour défendre la ville de Cusco contre les invasions. Elle fut le théâtre d’une guerre sanglante entre les Incas et les conquistadores. Cette bataille s’est soldée par la défaite des Espagnoles. Písac est également un incontournable de cette localité. Ce complexe avait plusieurs fonctions, dont le principal était d’empêcher les tribus venues d’Amazonie d’envahir la vallée sacrée. En plus de ces merveilles, les globe-trotters ont l’occasion d’aller aux terrasses de Moray. Ces dernières servaient de centre de recherches agricoles pour les peuples incas.

Cœur de forêt

 

logo-de-coeur-de-foret« 1 huile essentielle achetée = 1 arbre planté »

 

1. Mise en place de systèmes agro-forestiers avec les producteurs

2. Formation à la transformation des produits forestiers non ligneux

3. Autonomisation de la commercialisation des gammes Cœur de Forêt

4. Auto-financement de la reforestation

 

Depuis 2005, l’association Cœur de Forêt œuvre pour la protection des forêts et des peuples qui y habitent. Découvrez grâce à cette vidéo en motion design les grands chiffres sur chaque projet Cœur de Forêt mais aussi le bilan global : plus de 400 000 arbres plantés et des milliers de bénéficiaires touchés !

 

Vidéo

 

Le cercle vertueux de Cœur de Forêt = un système alternatif à la déforestation

 

Coeur de forêt

D’un constat alarmant où les ressources naturelles des forêts sont surexploitées, ne procurant qu’une économie de subsistance aux populations locales, Cœur de Forêt intervient par le développement d’un modèle économique qui protège la forêt et ses habitants. Notre démarche de développement vise une intégration globale des enjeux du développement au sein des projets et remet l’Homme et la Biodiversité au cœur de l’échange et des préoccupations.

 

 

NOTRE MODÈLE

 

L’association Cœur de Forêt est une association française de loi 1901, créée en 2005. Nous œuvrons depuis plus de 10 ans pour la protection et la valorisation des forêts ainsi que des peuples qui y habitent.

 

Nos objectifs

huiles-essentielles-madagascar– REBOISER et préserver la biodiversité des écosystèmes forestiers

– VALORISER les ressources naturelles en les transformant localement en produits à plus forte valeur ajoutée

– STRUCTURER les filières au profit des petits producteurs pour des échanges commerciaux équitables et transparents

 
 
 
 
 
 
 
 
 

FON’ALA

LOGO FON ALALa société FON’ALA a été créée dans le but de renforcer les capacités des coopératives, en devenant le levier commercial de celles-ci.
A chaque vente de flacon d’huile essentielle, Fon’Ala rétrocède 15% du prix d’achat, soit le prix de la plantation d’un arbre, pour le projet de reboisement de Cœur de Forêt. »

En savoir plus

 
 
 
 
 
 
 
L’origine

plantations-madagascarNos produits sont issus principalement des deux coopératives soutenues par l’association Cœur de Forêt Madagascar. L’une est située près d’Antsirabe (Haut-Plateaux), l’autre à Maroantsetra (Nord-est).

Nous nous assurons qu’elles soient issues de cultures naturelles ou de cultures garanties «Bio» par un label indépendant.

Nos huiles sont :
– pures (non diluées, non coupées avec d’autres huiles)
– naturelles (non dénaturées par des molécules de synthèse, et ne contiennent ni conservateurs, ni pesticides, ni autres produits chimiques
– totales (elles contiennent la totalité des principes aromatiques et ne subissent aucun traitement pouvant modifier la composition naturelle

Elles sont Botaniquement et Biochimiquement définies, c’est-à-dire entièrement définies (origine, producteur, nom botanique, chémotype)
100 % PURES – ET NATURELLES – H.E.B.B.D

huiles essentielles malgachesChacun des lots de nos huiles sont analysés par un laboratoire rattaché au Ministère de l’Agriculture de Madagascar. Les analyses obtenues nous certifient de la pureté et de la composition précise de chaque huile.

Ils s’engagent à assurer une transparence et une traçabilité de leurs produits, via une numérotation de lot précise, permettant de retracer l’origine du produit (fournisseur, date d’achat, date de conditionnement).

Plus d’informations :

Site de Cœur de forêt / http://www.coeurdeforet.com/

Site de Fon’ala / http://www.fonala.com/

ASA Madagascar

ASA

 

Présentation

L’association ASA Madagascar est une association à but non lucratif dont le siège se trouve à Antananarivo, capitale de la Grande Ile.

Son but ? L’autonomisation de familles identifiées en situation de grande précarité, par l’insertion sociale.

En 2010, elle est reconnue par le gouvernement malgache comme étant une association reconnue d’utilité publique.

A sa création, elle était nommée « Association des Sans abris ». L’association aidant non seulement les sans abris mais aussi les familles en grandes précarités, son acronyme a été conservé mais malgachisé en : « Ankohonana Sahirana Arenina ».

Situation et localisation :

L’association A.S.A, située à l’ouest de la ville d’Antananarivo, est implantée au sein de la commune rurale d’Ambatomirahavavy dans le village d’Antanety.

Catégories des gens ciblés :

Il y a trois catégories de gens ciblés par l’ASA :

– Les familles des sans abris (FSA)

– Les familles grandes précarité (FGP)

– Les paysans sans terre (PST)

Ps : La majorité des ces familles sont des sans abris

Malgaches de la rue

Activités de l’ASA :

Elles sont réparties sur deux axes :

  • Réinsertion urbaine
  • Réinsertion rurale

La réinsertion urbaine 

L’activité de la réinsertion urbaine a été reconnue par l’état malgache en 2004.

Ce parcours permet de donner des formations à des jeunes sur les activités artisanales dont la CFA (Formation artisanale) et la CPA (ateliers de production).

formation artisanale à Madagascar

Elles permettront à ces 50 jeunes d’obtenir la qualification d’artisans dans le but d’intégrer le monde du travail. Cette  formation dure 1 an (6 mois d’apprentissage dans la CFA et 6 mois de production dans la CPA) et est composée de 8 filières (broderie, couture, corne, cuir, tissage, menuiserie, vannerie et plomberie).

Artisanat malgache

Ps : Il est à préciser que les articles réalisés par ces élèves durant au cours de leurs 6 mois de productions, sont sources de revenus pour l’association A.S.A.

  • La réinsertion ou insertion rurale 

Chaque année, 20 familles sont accueillies au sein de l’association ASA. Ceci étant le travail de six mois d’entretien, de communication, d’enquêtes sur le terrain

Voici donc les critères de sélection :

–  personnes sans abris ou en grandes précarités

– obligation d’être une famille composée (couple AVEC ou SANS enfant)

– âge inférieur à 45 ans

  • Les « casa »

Le pré-casa : Lieu d’accueil sommaire pour les familles qui entrent dans leur première année d’insertion

Pré-CASA

 

DESCRIPTION
Pris en charge par l’association Pris en charge par la famille
Maisons en bois avec une cuisine commune pour les familles Les meubles
Attribution de cota par mois : légumes, riz (450g/ adulte et 350g/ enfant de 4 à 12 ans) Le couple doit savoir gérer et varier les provisions qui leur sont fournis
Scolarité des enfants Habillements…
Formations (cuisine, éducation des enfants) Petits ustensiles de cuisine
Parcelle de terrain pour cultiver
Matériels agricoles

Le casa I : Après un an de formation auprès du pré casa, les familles passent en Casa I (Des maisons en dur avec toits en tuiles)

Casa I Madagascar

 

DESCRIPTION
Pris en charge par l’association Pris en charge par la famille
Maisons en dur avec tuiles et une cuisine commune pour les familles Les meubles
Attributions de cota par mois : légumes, riz (450g/ adulte et 350g/ enfant de 4 à 12 ans) Famille qui doit savoir gérer et varier les provisions qui leur sont donnés.
Scolarité des enfants Habillements…
Formations agricoles et sociales Matériaux de cuisine
Garderie (enfant entre 1- 5ans)
Parcelle de terrain pour cultiver
 Matériaux agricoles

Le casa II: Après un an de formation auprès du casa I, les familles passent en Casa II (Des maisons en dur et un peu plus évoluées que les deux précédentes)

Casa 2 Madagascar

DESCRIPTION
Pris en charge par l’association Pris en charge par la famille
 Maisons en dur avec tuile et une cuisine commune pour les familles Les meubles
Attributions de cota par mois : légumes, riz (450g/ adulte et 350g/ enfant de 4 à 12 ans) Famille qui doit savoir gérer et varier les provisions qui leur sont donnés.
Scolarité des enfants Habillements…
Formations sur l’élevage et l’attelage de zébus Matériaux de cuisine
Garderie (enfant entre 1- 5ans)
Parcelle de terrain pour cultiver
 Matériaux agricoles

 

  • Déplacement dans le Bongolava : A l’issu de ces trois années de formation, les 20 familles se déplacent  dans le Bongolava  sur des terres que l’ASA a obtenu du gouvernement malgache et 1400ha de la part de la commune sur cette partie. L’ASA prend en charge les frais de déplacement de ces familles ainsi que les hébergements et repas au cours des deux premières années.

Chaque famille reçoit les clés de sa maison, de ses terres qu’elle doit mettre en valeur, une dotation agricole (outils, charrette etc.) et de la nourriture pour deux ans.

ASA et insertion à Madagascar

Puis, petit à petit, elle se retire pour laisser une totale autonomie aux familles.

Par contre, celles-ci seront accompagnées pendant plusieurs années par des accompagnants ‘techniciens agricoles et sociaux » de l’ASA dans le but de pouvoir être autonome et intégré à la vie sociale

Ferme ASA Madagascar

  • Pour parvenir à cette stabilité sociale, l’ASA a réussi le pari de créer toutes les infrastructures nécessaires à la vie de la concession : écoles, internat, centre de santé, église, centre administratif, services techniques, gîtes d’accueilVillage ASA Madagascar

Une vidéo pleine de sens et de vie 

Le site internet de l’ASA : L’ ASA Madagascar

Tout d’abord un grand merci d’Antananarivo, la capitale des milles, à toutes les personnes qui ont cru en ce projet solidaire initié par Stéphane de MahayExpédition.

62 contributeurs qui ont permis de comptabiliser la somme de 4018 euros sur un total de 5500 euros

http://fr.ulule.com/tourisme-madagascar/


Ce mail est destiné à vous expliquer la suite de l’aventure en terre Malgache.

Ainsi que quelques photos de mon dernier déplacement dans le Makay … en guise de remerciement : https://www.facebook.com/media/set/?set=a.724648334282028.1073741847.477488388998025&type=1&pnref=story )

la suite de l’aventure :

Même si la somme souhaitée n’a pas été atteinte, nous allons financer et réaliser ce projet ! Grosse et bonne nouvelle !!!

Comme il est précisé dans le dossier Ullule, le fait que nous n’ayons pu atteindre la somme désirée dans le temps imparti, chaque contributeur se doit de récupérer son versement comme stipulé dans le mail que vous avez reçu à ce propos.

Par ailleurs, le 21/10/2014, je vous ai envoyé un mail afin de vous demander si vous souhaitiez poursuivre l’aventure avec nous … ce que la majorité d’entre vous a accepté …

En accord avec l’association Solafrika basée en Ariège et dont deux formateurs feront le déplacement à Madagascar, vous pourrez verser vos dons sur le compte de celle-ci. Prochainement, un mail précisant ces modalités vous sera envoyé.

N’hésitez pas à nous contacter pour ceux et celles qui n’ont pas réussi à récupérer leur argent sur Ullule !

Pour ceux et celles qui n’ont pu participer au projet sur Ullule …. vous l’avez compris, l n’est pas trop tard et votre contribution sera la bienvenue 🙂

Je vous laisse les yeux remplis de bonheur à l’idée que ce projet va se réaliser ! Mais les démarches et actions se poursuivent :

J’ai rencontré une des responsables de la fondation Orange Madagascar afin de nous aider dans ce projet.

J’ai contacté également l’association Aéropartage : l’association humanitaire de la compagnie aérienne Corsair.

Stéphane
(fondateur et responsable)

MahayExpédition© « Tourisme solidaire »
Tél : +261 32 73 638 73 ou 034 15 441 23 (Madagascar)

http://www.mahayexpedition.com
http://facebook.com/MahayExpedition

Ayez le réflexe « Développement Durable »: N’imprimez ce message que si nécessaire
Votre nom de domaine : http://www.1and1.fr/?kwk=246465543

Tourisme solidaire et Trekking à Madagascar :

 

Quand nos rêves deviennent réalité :

L’association Naturevolution Madagascar et Stéphane de MahayExpédition Tourisme Solidaire à Madagascar , vous invite à découvrir le massif du Makay et leurs implications au sein des différents villages :

Retrouvez l’album photo de cette belle aventure : Album