Fondée en 1993, l’ONG L’Homme et l’Environnement, basée à Madagascar, s’est spécialisée dans la préservation de la biodiversité par l’implication des populations locales défavorisées et la restauration des liens Homme-Nature. Elle œuvre sur des zones spécifiques très riches en biodiversité menacée, avec le but de faire la démonstration que la préservation de l’environnement et développement humain peuvent aller de pair.

Pépinière de Vohibola à Madagascar

Pour y parvenir plusieurs sites référents, dont l’écosystème est menacée, ont été choisi en partenariat avec l’administration malgache ( ministère de l’environnement et des forêts.)

Deux thématiques ont été identifiées et mises en avant afin de concrétiser ces réalisations : un programme environnemental et un programme social.

Programme environnemental :

Elle identifie des filières de valorisation de la biodiversité, en étudiant les propriétés et caractéristiques de plantes dont l’usage peut être réalisé au bénéfice de la communauté, soit pour son usage propre, soit dans le cadre d’une exploitation commerciale raisonnée.

Son programme suivi-évaluation biodiversité permet d’étudier systématiquement les impacts des activités menées sur les sites sur les habitats et les espèces.Suivi reboisement Madagascar

L’ensemble des projets de valorisation des filières sont conduits selon les cahiers des charges de l’agriculture biologique et de prise en compte de la biodiversité. Ils donnent lieu à la formulation de plans d’aménagement concertés propres à garantir la conservation des espèces menacées.

Sur l’ensemble de ses sites d’intervention, l’ONG L’Homme et l’Environnement coordonne différents programmes et activités visant à la connaissance, la protection et la valorisation de la biodiversité unique de Madagascar.

Ces programmes s’orientent sur plusieurs axes: reboisement, création d’un conservatoire botanique et d’un orchidarium, identification et reproduction des espèces menacées, surveillance des zones forestières (lutte contre le déboisement), travaux de recherche-développement et études pour la valorisation des plantes aromatiques et médicinales, produits ligneux et non ligneux.

Distillerie d'huiles essentielles : l'ONG l'homme et l'environnement

Programme social:

Les modes d’intervention de l’ONG L’HOMME ET L’ENVIRONNEMENT prévoient un partenariat avec la collectivité locale, les représentants de la communauté et les autorités traditionnelles, dans une logique d’ouverture à l’ensemble des parties prenantes et selon des cahiers des charges établissant précisément les engagements respectifs de chaque partie.

  • Soucieux de promouvoir l’accès aux services de base pour la population de ses sites d’intervention en collaboration avec les instances concernées, et devant l’immensité des besoins à satisfaire, nous concentrons nos efforts sur des programmes et des publics précis, dans une recherche d’efficience des moyens limités dont nous disposons. Nos actions se dirigent vers la santé et l’éducation, et s’adressent prioritairement en faveur des femmes, des enfants et de la jeunesse ainsi que des individus les plus vulnérables.
  • Les activités et programmes de l’ONG doivent permettre la valorisation de la culture et des savoir-faire locaux, comme facteur d’identité, de dignité et première étape pour un développement humain durable.
  • Autant que possible, l’accompagnement des initiatives communautaires ou individuelles locales seront encouragées, afin de valoriser l’esprit d’initiative et d’entreprise au sein de la population et de permettre l’appropriation des activités relatives à la mise en œuvre des programmes de l’ONG.

L'ONG l'homme et l'environnement

C’est pour ces raisons citées ci-dessus qu’une association de femmes a été créée sur le site de la réserve expérimentale de Vohimana où l’artisanat est mise à l’honneur. Un projet de valorisation du poisson est en cours d’élaboration sur le site du canal des Pangalanes avec les villageois. Des distillerie d’huiles essentielles sur les sites de Vohimana et Vohibola ont été crées et génèrent des qualités d’huiles remarquables issues de plusieurs espèces végétales.

L’ONG a créé en parallèle, un volet « écotourisme » permettant ainsi une meilleure connaissance de ses projets : gîte d’accueil, formation de jeunes guides issus des villages environnants, créations de circuits de découverte.

le relais du naturaliste de Vohimana : Madagascar

Deux projets orientés sur l’utilisation des énergies renouvelables sont en cours d’élaboration dans deux de ses structures :

* Vohimana : centrale micro hydro-électrique dont l’électricité servira à alimenter le complexe d’accueil et les installations de l’ONG ainsi que le village voisin.

* Vohibola : un bateau solaire permettant une économie du coût de transport, une utilisation adaptée au désenclavement des villages situés autour de la réserve et un développement de l’écotourisme dans cette zone

 

la réserve de Vohimana : Madagascar

MahayExpédition©, en partenariat avec l’ONG, vous propose au travers de quelques uns de ses circuits ou sur de courts séjours à thème la visite de ces sites au départ d’Antananarivo ou de Tamatave.

« Il est nécessaire de réfléchir mais tout autant de promouvoir le tourisme et les échanges plus complexes et plus poussés avec les pays pauvres. La communication est la vie, et la rencontre des cultures, on l’oublie trop, a fait et fera, l’histoire de tous les peuples.

Il faut permettre le voyage vers l’étranger, ce malgré ses coûts et ses risques. C’est une question de salubrité mondiale. Le développement durable passera par plus de conscience dans les différences et les visites des occidentaux dans les pays en voie de développement joueront un rôle primordial. » (cf : Olivier Behra fondateur de l’ONG l’Homme et l’Environnement)

Pour plus de renseignements :

http://www.madagascar-environnement.org/index.php/fr