Dieudonné

Un couple malagasy hors du commun réussit, depuis plus de 18 ans, à concrétiser le rêve de millions de malagasy … innover ; créer ; entreprendre ; embaucher ; nourrir ; éduquer ; produire !

Les thèmes abordés autour de cette structure, vivant en autarcie, sont divers et variés :

– Ferronnerie d’art – élevage

– Maçonnerie – éducation

– Production agricole raisonnée

Le bassin piscicole

Dieudonné, à l’origine du projet, est un malagasy des hauts-plateaux qui a toujours été au contact du fer et de la création. Son père, ouvrier zingueur, est à l’origine de cette passion.

Après avoir été professeur d’éducation physique, il s’inscrit en 1996 dans une formation de design et de création où il réalise un abat-jour des plus originaux. Cette création lui vaut l’obtention du titre de lauréat d’un concours d’art national ! La récompense pour ce prix est un séjour dans la capitale française.

De ce voyage, il ramène de nombreuses idées, qu’il tente de mettre aussitôt en application.

les baobabs de la ferblanterie

Cette lampe, proposée à la vente d’un des marchés d’Antananarivo, ne tarde pas à trouver acquéreur auprès d’un vazaha (étranger) qui lui commandera, par la suite, d’autres pièces. Le succès grandissant de ces commandes lui permet de mettre fin à ses allers et retour au marché et de mettre sur pied l’idée de construction d’un petit atelier de ferronnerie.

la galerie

Cette étape fut un tournant dans cet élan de création et d’innovation par la l’embauche de salariés … actuellementDieudonné et Violette emploient 250 personnes ! Incroyable réussite sociale et humaine dans ce pays où près de 80% de la population vit sous le seuil de pauvreté.

le collège Ces rentrées d’argent lui permettent l’acquisition progressive de plusieurs parcelles de terrain. Elles lui permettront d’étendre et de diversifier sa production mais aussi de construire des logements pour les familles de ses ouvriers. L’origine sociale de ces personnes est la rue … Sans Domicile Fixe ! S’en suit plusieurs étapes tout aussi remarquables les unes que les autres : construction d’une école primaire accueillant les enfants de ces familles.

En 2005, face au succès grandissant de ce mode d’économie autarcique, Dieudonné et Violette se lancent dans la construction d’une cantine scolaire. Par ailleurs les fondations d’un lycée viennent de voir le jour !

Actuellement, ils s’auto suffisent en production alimentaire et scolarisent les enfants jusqu’au collège (de leur création). La perspective d’avenir de ce couple est la réussite à terme d’une autonomie énergétique.

Il est certain que pour parvenir à cette réussite, ce couple n’est pas en reste en matière d’innovations et de réalisations tout aussi incroyables les uns que les autres surtout en matière d’agriculture :

L’achat successif des parcelles environnantes (débuté il y a 18 ans), leur offre une surface cultivable intéressante pour accroitre régulièrement leur potager. Des cultures diversifiées et innovantes leur permettent, non seulement, de nourrir l’ensemble des familles de la communauté mais également de vendre une partie de cette production.

explication de la mise en oeuvre du compostL’apprentissage de la culture « bio » est à l’ordre du jour du programme scolaire de l’établissement de Dieudonné et Violette. Pas de pesticide ni d’insecticide mais des méthodes adaptées et raisonnées. Un réapprentissage pédagogique, en quelque sorte, basé sur l’agriculture biologique réalisée autour de deux axes :

Animale : 1) l’aqua-hydroponie. L’élevage de poissons en rizière permet, en effet, d’aérer les parcelles par l’élimination des mousses et herbes grâce leur appétit.

La création de bassins d’élevage nécessaire à cette méthode permet à Dieudonné de vendre une partie de ces poissons.

2) La lombriculture, autre approche naturelle de l’agriculture, est à l’honneur depuis peu chez Dieudonné et Violette. Le but étant de produire du compost ! Une partie de cette production va être revendu afin de créer un nouvel apport financier pour la ferblanterie.

Des laboratoires d’expérimentation agricole ont été insérés au programme scolaire et viennent enrichir la formation agronome des futurs diplômés.

• Ces futurs diplômés pourraient, après leur cursus universitaire, réintégrer «la communauté» en tant qu’enseignant … c’est toute la réussite qu’on leur souhaite et le souhait de Dieudonné et Violette.

• Actuellement, ce sont 600 personnes qui travaillent et participent au développement et à la vie du site. Des constructions de maisonnettes voient le jour régulièrement !

artisanat de la ferblanterie de Dieudonné

Pour parfaire le tout, quelques retraités français ayant des compétences d’origines diverses viennent régulièrement et bénévolement participer à la formation pratique et théorique de ces « rescapés » de la rue !

Que dire de plus que Bravo et vous encourager à venir visiter ce site d’exception lors de votre passage à Madagascar en compagnie de MahayExpédition©

 
 

Extrait vidéo :

http://videos.arte.tv/fr/videos/madagascar-l-homme-de-fer–3976714.html

 
 
 
 
Contact :

Ferronnerie d’Art de Violette et Dieudonné

Lot VE 26 Ankazobe – Mandroseza

103 Antananarivo

[email protected]

00 261 20 24 264 91