Les lémuriens de Madagascar sont à eux seuls des animaux emblématiques de l’Île Rouge. Ils sont endémiques de Madagascar, c’est à dire qu’on ne les trouve nulle par ailleurs à l’état naturel et beaucoup de touristes se déplacent sur la Grande Île pour observer ces primates dont la survie et la singularité endémique ne tient qu’à l’isolement de Madagascar du continent Africain. Ils ont en effet dérivés sur des radeaux flottants naturels il y de cela 60 à 65 Millions d’Années.

 

Ils peuvent être arboricoles, herbivores, folivores ou encore fructivores et vivent la nuit ou le jour suivant les espèces. Mais la plupart des espèces (8 au total) sont menacées de disparition en raison de la destruction de leur habitat forestier. Chaque espèce vit en symbiose avec une couche spécifique de la canopée, et leur équilibre alimentaire est fragile. De 30g pour le plus petit primate au monde à 9kg pour l’Indri-Indri, ces animaux sont un régal pour nos yeux ébahis lors de leurs déplacements.

IMG_0429
 

 » Madagascar 3D : l’île des Lémuriens «  est un documentaire Imax 3D réalisé en compagnie de la primatologue et anthropologue Patricia Wright :  » Nous avons un animal extraordinaire l’Indri. C’est le plus grand des lémuriens, un chanteur incroyable … un chanteur d’opéra. Les sifakas sont eux des lémuriens dansants…tous ces lémuriens ont une chose en commun, des plus grands aux plus petits, c’est la femelle qui domine. Ce sont elles les leaders, elles qui choisissent l’endroit ou aller; quelle nourriture manger… »

 

le makki Cata

 

Cette primatologue a étudié pendant 27 ans les interactions sociales de ces primates (dont l’Indri) dans le parc national de Ranomafana. ( MahayExpédition© organise des accès et treks originaux depuis le sud ouest du parc : nous contacter ). Elle est la fondatrice de l’Institut pour la conservation de milieu tropical (TICE). A la fin des années 1980, elle a dirigé un projet de conservation et de développement intégré qui, en 1991, a conduit à la création du parc de Ranomafana.

Extrait de la vidéo du documentaire : http://www.youtube.com/watch?v=G1V4rRhLjKw&feature=youtu.be