La culture sur tavy est un réel fléau à Madagascar. L’ONG l’Homme et l’Environnement, partenaire de MahayExpédition® vous offre un aperçu de son ampleur à travers cette petite vidéo.

Le tavy qui, de part sa nature ancestrale, correspond à une méthode de défrichement de forêt encore largement pratiquée par les paysans malgaches qui est un des facteurs aggravant de la déforestation.

Le tavy traduit les relations entre la société et la nature, et révèle les dynamiques des systèmes agraires, qui évolue en fonction des constructions et représentations sociales de la forêt.

Cette tradition qui permet aux paysans de « récupérer » de la surface agricole exploitable profite à la population pour en retirer la richesse en humus du sol en ensemençant la parcelle défrichée. Après 3 ou 4 ans, le sol n’est plus fertile et les villageois sont donc contraints à brûler d’autres parcelles de forêt pour continuer à planter. Madagascar ne possède à l’heure actuelle, plus que 9% de sa forêt originelle.

Un constat alarmant qui peut nous surprendre mais qui n’est pas sans rappeler la situation des montagnes françaises il y a de cela un peu plus d’un siècle. Il s’en est suivi la création de la branche de l’ONF encore appelée : RTM (Restauration des Terrains en Montagne). Qu’en sera t’il de Madagascar ?

L’ONG l’Homme et l’Environnement a su proposer à ces paysans des alternatives permettant ainsi d’apporter une solution à la préservation de ces biotopes uniques au monde.

https://www.youtube.com/watch?v=XQdTHedsiLA&feature=player_detailpage