Flat Preloader Icon
02 Juin

Analamazaotra est une réserve spéciale située à l’Est de Madagascar.

Mahay Expédition

Madagascar, quatrième ile au monde située à l’est du continent africain, est une destination exceptionnelle. Elle reste surtout une destination de rêve pour les voyageurs en quête d’aventure et d’émerveillement. Unique en son genre, du nord au sud et d’est en ouest, l’île regorge de paysages à couper le souffle, d’espèces animales et végétales rares, des us et des cultures sans équivoques et d’une population chaleureuse et accueillante.

Parmi les éléments à ne pas manquer dans ce pays, il y a ses parcs nationaux et ses réserves naturelles dont celle d’Analamazaotra. Nous vous proposons un article détaillé pour enrichir vos connaissances et vous donner envie de voyager avec Mahay Expédition.

Sommaire

  1. Où se situe la réserve d’Analamazaotra
  2. Présentation de la réserve Analamazaotra
  3. Que faire et que voir dans cette réserve ?
  4. Quand et comment visiter la réserve d’Analamazaotra ?
  5. Notes importantes

1- Où se situe la réserve d’Analamazaotra ?

La réserve d’Analamazaotra fait partie des grandes étendues forestières les plus proches de la capitale Antananarivo. Elle est implantée à trois heures de route à l’Est de cette dernière et à proximité de la nationale numéro 2. C’est également un des parcs nationaux les plus visités du Madagascar. Elle fait partie de la région Alaotra Mangoro, province de Toamasina, entre les communes rurales d’Andasibe et d’Ambatovola. Les réserves Mantadia et Analamazaotra constituent ensemble le parc national d’Andasibe-Mantadia.

2- Présentation de la réserve d’Analamazaotra

Passage obligé des naturalistes, la réserve spéciale d’Analamazoatra offre, à trois heures de route de la capitale malgache, toutes les caractéristiques de la forêt tropicale humide de moyenne altitude ( 930m – 1050m). Un réseau de sentiers pédestres aménagé parmi les collines basses permet de visiter facilement cette aire protégée de 12 810ha, où le visiteur, même néophyte, peut observer l’Indri, le plus gros de tous les lémuriens.

Portant le nom du cours d’eau qui longe sa lisière, le parc national Analamazoatra est le plus petit et le plus accessible des deux parcs nationaux regroupés au sein de l’ensemble Andasibe-Mantadia.

Le complexe Andasibe-Mantadia s’étend sur une surface de 16 310 hectares dont 810 hectares pour Analamazaotra et 15 000 hectares pour Mantadia. Il a été créé en 1970 et a été nommé Parc National en avril 2015, selon le décret N°2015-732. La réserve d’Analamazaotra est avant tout un refuge, qui permet de protéger les espèces végétales et animales rares du pays.

Elle se présente comme étant un lieu incontournable pour tous les passionnés de nature : Ornithologues, biologistes ou bien écotouristes. C’est aussi un itinéraire à ne pas manquer pour les adeptes de trekking ou de randonnée à Madagascar.

La réserve a accueilli une station forestière dès 1902, et sa moitié orientale a été classée réserve spéciale en 1970 afin de protéger les dizaines d’Indris. Ces derniers font le bonheur des voyageurs de l’agence Mahay Expédition au cour de leur voyage dans l’Est de Madagascar.

En 2015, il a acquis le statut de parc national. Les randonnées guidées partent de l’aire de la billetterie située à l’entrée. Nous proposons des départs matinaux afin que nos voyageurs puissent devancer les groupes venant en nombre.

Étant implantée au cœur d’une zone humide, vous risquez de faire face à un climat tropical dans la réserve. Pensez à vous munir de vêtements adéquats pour vous protéger du froid et de l’humidité.

3- Que faire et que voir dans cette réserve ?

Visiter la réserve d’Analamazaotra, c’est choisir de découvrir une bonne partie de la grande richesse faunistique et florale malgache. Elle est composée d’une multitude d’espèces endémiques qui ne sont donc présentes qu’à Madagascar.

a- Les différentes espèces de lémuriens

Analamazoatra propose aux visiteurs la possibilité d’observer pas moins de 14 espèces de lémuriens, dont le plus grand d’entre eux : l’indri indri. La vocalise matinale de celui-ci confère à ce site forestier un caractère mystérieux.

Il est facile à localiser grâce à son chant fort et perçant que l’on peut entendre jusqu’à 3 kilomètres. C’est d’ailleurs grâce à leurs chants que l’on peut distinguer les mâles, des femelles. En effet, ils diffèrent par les notes qu’ils produisent. Cette espèce de lémurien est l’une des plus menacées, et pouvoir approcher cet animal en liberté est une chance unique, qu’offre justement la réserve d’Analamazaotra.

Nos voyageurs peuvent également observer d’élégants propithèques à diadème ainsi que, plus discrets, des lémurs fauves et des hapalémurs dorés.

Ceux qui décident de faire du trekking pour quelques jours auront l’occasion de voir les lémuriens nocturnes dont les lémuriens nains et les lémuriens souris. Pour cela, il faut combiner les circuits dans les deux réserves qui constituent le parc national Andasibe-Mantadia.

b- Les autres espèces animales du parc

Observation du lémruein nocturne de Madagascar

Les différents circuits de cette réserve permettent aussi de découvrir d’autres animaux sauvages dont 51 espèces de reptiles (le boa ou manditra y compris), 84 espèces d’amphibiens, des centaines d’espèces d’insectes et environ 108 espèces d’oiseaux. Il y en a pour tous les goûts et pour tous les naturalistes passionnés.

c- Les espèces florales

Au cœur de la forêt, de nombreuses espèces florales sont recensées et font la joie des voyageurs intéressés par les circuits botaniques.

Outre les quelques centaines d’espèces d’orchidées qui font la renommée de ce lieu, on peut aussi observer des plantes médicinales, des fougères arborescentes, des lichens, des bambous, des eucalyptus ou encore des goyaviers de Chine. La meilleure période pour admirer la floraison des orchidées sauvages se situe entre les mois d’octobre et novembre.

d- Les chutes sacrées

Certains itinéraires balisés mènent vers une piscine naturelle et des chutes sacrées, au fin fond des bois. Ce sont des petits coins remarquables pour se rafraichir et se détendre le temps d’un instant. Néanmoins, il faut savoir que la population locale perpétue les rites sur certains de ces points d’eau. Il faut donc bien s’informer sur les coutumes locales et les respecter.

5- Quand et comment visiter la réserve d’Analamazaotra ?

a- Les meilleures périodes pour venir visiter la réserve

Comme mentionné plus haut, la réserve d’Analamazaotra est un lieu dont le climat est tropical et humide. Nous vous conseillons de ce fait d’opter pour une visite au mois de mai ou entre septembre et décembre. Périodes durant lesquelles les précipitations sont relativement peu importantes.

b- Parcourez le parc avec votre guide

Le trekking au cœur de la forêt peut durer plusieurs jours. Le circuit de randonnée le plus facile dure en moyenne 2 heures.

Observer le lémurien Hapalémur Aureus à Madagascar

Comme le complexe Andasibe-Mantadia est vaste, si vous souhaitez découvrir la réserve d’Analamazaotra, il est recommandé de toujours se faire accompagner d’un bon guide. Au bureau d’accueil, vous rencontrerez des guides agréés. Ils seront ravis de vous partager leur savoir ainsi que tous les secrets du parc et ses richesses. Les tarifs de guidage varient en fonction du type de circuit que vous choisissez. Il est possible de faire des randonnées à la journée par groupe de 2 à 6 personnes environ.

c- Les aires aménagées de la réserve d’Analamazaotra

Dans le parc, vous trouverez des aires aménagées pour les visiteurs comme des sites de pique-nique ou encore des aires de camping. Il y a également un centre de découverte et une boutique pour ceux qui souhaitent repartir avec un petit souvenir.

6- Derniers points à connaître

a- Lors de votre arrivée au parc

Les visiteurs qui souhaitent découvrir la réserve d’Analamazaotra et/ou la réserve de Mantadia doivent passer par l’accueil principal du site ou se référer à une agence réceptive telle que Mahay Expédition. C’est seulement à cet endroit que vous pouvez payer les tickets d’entrée, le frais de guidage, le frais pour le camping, etc. C’est par ailleurs à ce même endroit que vous pourrez faire la connaissance de votre futur guide.

b- Les équipements à prévoir

Comme dans toutes les zones tropicales, nous vous conseillons de porter des équipements adaptés même si ce n’est que pour une randonnée de quelques heures (chapeau, vêtements chauds, etc.). A noter que des vêtements de pluie sont nécessaires en raison de la pluviométrie importante de ce site. En plus de votre équipement, nous vous conseillons vivement de prendre une trousse de premier secours contenant des produits anti-insectes.

Parmi les visites à ne pas manquer à Madagascar, il y a ses parcs nationaux et ses réserves naturelles dont celle d’Analamazaotra. Nous vous proposons un article détaillé pour enrichir vos connaissances et vous donner envie de voyager avec Mahay Expédition.