28 Juin

Aromathérapie et huiles essentielles de Madagascar

Mahay Expédition

Partons à la découverte des sens et mettons-les en éveil avec cet article “aromathérapie et huiles essentielles de Madagascar” .

Sommaire

  1. Introduction
  2. Définition
  3. Histoire
  4. Aromathérapie
  5. Huiles essentielles
  6. Utilisation
  7. Huiles essentielles de Madagascar
  8. Voyages thématiques à Madagascar

1° INTRODUCTION

L’aromathérapie propose d’utiliser les vertus et propriétés des huiles essentielles en les associant à l’âme odorante des plantes. Il est à noter qu’à Madagascar, les experts recensent 12000 espèces de plantes dont 83% sont endémiques et qu’un grand nombre est utilisé par la pharmacopée internationale mais aussi par la médecine traditionnelle malgache. (voyages thématiques à Madagascar).

A l’heure actuelle, 250 espèces de plantes aromatiques à huiles essentielles seraient exploitées dans le monde (source), ce qui permet d’en conclure que seul 10% du règne végétal en a la possibilité !

voyage la découverte des sens à madagascar avec aromathérapie distillation plantes médicinales
cueillette d’ylang-ylang à Madagascar

2° DÉFINITION

Aroma : vient du latin « aroma-ae » qui signifie odeur, parfum, arôme. Thérapie : vient du grec « therapia » qui signifie soin.

L’aromathérapie ou thérapie par les arômes est, de ce fait, l’utilisation des odeurs comme thérapie et a été créée en 1928 par René-Maurice Gattefossé, un chimiste français. Mais ce sont bien ici, les odeurs émanant des huiles essentielles qui sont mises en avant, et qui sont en quelque sorte les molécules naturelles des substances aromatiques huileuses, odoriférantes et volatiles présentes dans les végétaux. (source).

Info : Seule une vingtaine d’espèces de plantes aromatiques serait exploitée à Madagascar.

3° HISTOIRE

L’usage des plantes aromatiques est aussi ancien que la médecine. A titre d’exemple, 3000 ans avant JC, parmi les espèces médicinales connues des Égyptiens, les écrits des savants parlaient de l’utilisation de la menthe, du laurier ou encore de la cannelle. (médecine pharaonique).

Par ailleurs, l’utilisation des huiles essentielles remonte à environ 2000 av. J-C. On retrouve des témoignages de leur utilisation dans toutes les civilisations de part le monde. Les Égyptiens utilisaient déjà les huiles essentielles mélangées à différentes épices pour embaumer les morts.

Autre exemple, en Mésopotamie, il y a 4000 ans avant notre ère, un encens composé d’un mélange de 60 plantes était brûlé pour désinfecter les habitations après un décès.

Comme précisé ci-dessus, c’est seulement à la fin du 19ème siècle que sont menées les premières études sur les propriétés des huiles essentielles.

4° AROMATHÉRAPIE

Ces huiles essentielles sont un véritable concentré de ce que les plantes offrent de plus précieux.

Par inhalation, ces senteurs pénètrent au plus profond de notre corps leur permettant d’accéder facilement et sans agressions à la zone affectée. Les principes actifs qu’elles contiennent agissent directement sur notre corps et notre esprit, provoquant une sensation de bien-être et de détente.

Par frictions, les huiles essentielles, pénètrent rapidement et directement dans le système sanguin d’où la raison de se référer aux conseils avisés de votre pharmacien avant utilisation.

A noter qu’une essence végétale est une substance naturelle renfermée dans certaines plantes dites aromatiques, et stockée dans des poches situées dans différentes parties de la plante selon les espèces : fleurs (Ylang Ylang de Madagascar), feuilles (Ravintsara de Madagascar), tiges ou écorces (cannelle de Madagascar), fruits (calophyllum de Madagascar), graines, racines (vétiver de Madagascar). Les termes d’ aromathérapie et huiles essentielles de Madagascar sont donc intimement liés.

collecte des fleurs d’ylang-ylang à Madagascar

5° HUILES ESSENTIELLES

Une huile essentielle, véritable concentrée de principes actifs, est le produit obtenu par l’extraction des essences naturelles précédemment citées. Elle désigne donc un liquide odoriférant, obtenu à partir de certaines parties de végétaux soit par distillation sèche ou par une distillation par la vapeur.

Il existe 3 grandes méthodes d’extractions mais la distillation est la méthode la plus utilisée et consiste à extraire les huiles essentielles par vapeur d’eau, que l’on récupère ensuite par décantation.

D’un aspect huileux, volatile et odorante, une huile essentielle possède des effets thérapeutiques très puissants exploités par l’aromathérapie.

6° UTILISATIONS

voyage à thème huiles essentielles et aromathérapri à Madagascar

Véritable quintessence de la plante qui concentre en quelques millilitres les nombreuses essences aromatiques qu’elle renferme, l’huile essentielle trouve aussi d’autres applications dans notre vie quotidienne.

A titre d’exemple, ce sont des anti-infectieux par excellence qui se substituent allégrement aux antibiotiques en éliminant les agents pathogènes présents dans notre organisme.

Précautions

Attention tout de même à respecter avec une grande rigueur les posologies et méthodologies dans le souci d’éviter les effets secondaires. Elles ne sont pas grasses et donc ne laissent pas de traces mais doivent être, pour la plupart, diluées avec une huile végétale avant application cutanée.

Huiles végétales

Voici deux exemples d’huiles végétales produites à Madagascar :

huile végétale de baobab de madagascar

Huile végétale de baobab : puissantes propriétés antioxydantes, émollientes, adoucissantes et nourrissantes.

Huile végétale de Calophyllum : très aromatique, elle renferme de nombreux actifs aux propriétés désinfectantes, protectrices, cicatrisantes et antalgiques très efficaces pour les affectations dermatologiques.

Huiles essentielles

Les huiles essentielles, surtout lorsqu’elles sont utilisées à des fins thérapeutiques, doivent être d’une qualité irréprochable d’où la parfaite connaissance de leurs origines. Elles doivent comporter les critères suivants : 100% naturelle, 100% pure, 100% totale.

Classification thérapeutique

D’après Pierre Franchomme, les traitements par les huiles peuvent se classer comme dans le tableau ci-dessous :

source issue de l’université de Lorraine

Utilisation par voie respiratoire 

C’est l’une des principales car elle est rapide et efficace. L’huile essentielle est respirée par inhalation ou par diffusion mécanique ou naturelle. Certaines huiles sont diffusées dans l’atmosphère (Ylang-Ylang de Madagascar), grâce à un diffuseur qui permet de répandre l’odeur, appelée aussi fragrance.  A noter que quelques gouttes suffisent et aussi que toutes les huiles essentielles ne peuvent pas être diffusées.

Utilisation en application cutanée 

Utilisation privilégiée des huiles essentielles mais peut être parfois irritante d’où la raison de ne pas les utiliser seules en les associant à des huiles végétales. En massage ou en friction, l’huile pénètre dans nos tissus pour arriver rapidement dans notre système sanguin.

Utilisation par voie orale

C’est la méthode qui possède la plus grande rapidité d’action mais il n’est pas aisé d’en accepter le goût. Il est important également de savoir qu’il est primordial de les diluer avant de les absorber : miel, pain, sucre, cachet neutre. Certaines huiles essentielles sont également vendues sous forme de perle et sont à utiliser comme un médicament « normal ». (en savoir plus)

6° Huiles essentielles de Madagascar

L’extrême richesse de la biodiversité malgache associée à la variété de ses nombreux climats et zones géographiques font de ce pays un terrain de jeu idéal pour nombre d’espèces végétales indigènes. Par ailleurs, il ne faut pas oublier que Madagascar devient une escale de choix sur la route des Indes à partir du 16ème siècle et bénéficie de ce fait de l’apport de nouvelles espèces non-endémiques venant enrichir la flore malgache : cannelle, camphrier, ravintsara, niaouli …

Huile essentielle de Ravintsara (ou camphrier malgache)

Originaire d’Asie et fait partie de la famille des lauracées. Ce terme signifie littéralement « feuille » (ravina), « bonne » (tsara). Arrivée sur le sol malgache, cette espèce a évolué en modifiant sa composition chimique et dont l’huile essentielle est devenue indispensable pour soigner les maux d’hiver et autres virus.

Antivirale, microbicide et tonique nerveux, pour tout type d’infection respiratoire et en cas de dépression et de fatigue. Elle est utilisée en voie orale, cutanée ou par olfaction en fonction de l’utilisation souhaitée. (source)

Huile essentielle de Niaouli

De la famille des Myrtaceae et proche du tea-tree, l’arbre Niaouli est originaire d’Australie et a été introduit à Madagascar sur la côte Est pour aider au maintien des berges du canal des Pangalanes et a persisté grâce, en autres, à ses propriétés ignifuges (idée de voyage).

Voici quelques propriétés de l’huile essentielle de Niaouli : Antiseptique naturel, bactéricide, antivirale, anti-infectieuse, énergisante, protecteur de la peau, elle stimule les défenses naturelles.

Ps: Remèdes anti-viraux

Les huiles essentielles ne sont pas des virucides, donc ne peuvent “tuer” le Corona virus ou du Covid 19 mais aident à la prévention de notre organisme au quotidien pour mieux le renforcer. (source)

Voici ce que nous vous proposons comme cure à renouveler une fois par mois pendant 7 jours :

Chaque matin :

– 2 gouttes d’HE de Ravintsara (et non Ravensara) à appliquer sur les poignets et le plexus solaire. (afin d’éviter le contact avec les mains, se frotter les poignets ensemble puis frotter son plexus avec le poignet).

– 2 gouttes d’HE de Niaouli à déposer sur un morceau de sucre, de pain ou autre et avaler. (à jeun de préférence).

7° Voyage thématique à Madagascar

Ile de Nosy Tanikely à Madagascar

Madagascar reste un pays de prédilection pour les voyages à thèmes. Nos voyageurs qui choisissent le thème aromathérapie et huiles essentielles de Madagascar en redemande ! Vous souhaitez partir à la découverte des sens en notre compagnie ? Prenez donc contact avec l’agence de voyage MahayExpédition pour organiser votre séjour basé sur l’aromathérapie et les huiles essentielles de Madagascar.